Caro Fashionews

Sarouel, etc.

Une découverte comme on aimerait en faire tous les jours. Je passais sur la place de la Madelaine – derrière l’église du même nom à Genève.

Place de la Madelaine - au centre, le stand

Mon regard fut attiré par un stand de sarouels et autres pantalons larges en tissus. Je m’approche et découvre des trésors – sarouels, pantalons « d’aladdin », combi, etc. L’accueil est chaleureux. J’ai bien entendu acheté une petite merveille que je n’ai même pas essayé – j’étais certaine qu’elle serait parfaite! Un sarouel rose de la marque Maha Maya qui sera parfait avec un marcel blanc. De plus, vous emportez votre habit dans un petit sac en tissu cousu main, over « green ».

Mon nouveau sarouel rose

Marque Maha Maya

Sac fait main

Carte de visite du stand

Maha Maya - stand présent tous les jours à la place de la Madelaine à Genève

Pour celles qui ne connaissent pas bien ce pantalon ultra confortable…

Définition – Saroual, sarouel ou seroual, de sirwāl  سروال – pantalon flottant à large fond en usage dans le sud du Maghreb, et utilisé autrefois par les troupes sahariennes.

Histoire (source: « http://mecsensarouel.canalblog.com« )

Les origines du Saroual seraient persanes et remonteraient à des périodes des plus reculées. Cet habit d’homme, souple, ample et confortable a été porté par les cavaliers nomades d’Asie. En Afrique du Nord, les cavaliers numides l’adoptèrent allant jusqu’à le tailler pour les femmes cavalières et guerrières de la même époque et devint synonyme d’élégance féminine dans l’Algérie numide, musulmane puis ottomane. Il fut porté par la Kahina et toute son armée.

Aujourd’hui encore dans le désert, les Rifains et les Chaouis, connus pour leurs remarquables courses à cheval, armés de sabres et de fusils, en chèche, gandoura, burnous et Sarouel, perpétuent cette coutume ancestrale qu’est la Fantasia.

Adopté par l’Armée française à partir du second Empire, les régiments de Zouaves vêtus de ces pantalons bouffants retenus par des bandes molletières et des bottes lacées,  dont la forme et les couleurs évolueront dans le temps, ont fait la conquête de l’Algérie à cheval et introduisirent le Sarouel dans les pays du Nord. Le Sarouel se popularisera tout à fait en Occident à partir de  la guerre de 14/18, lorsque des régiments entiers de Tirailleurs sénégalais venus d’Afrique débarqueront sur le sol français pour servir de chair à canons ! Dès cette époque, les Années folles, les femmes européennes ne vont pas tarder à s’intéresser à ce vêtement masculin, comme à d’autres.  Le premier signe du changement vient du couturier Paul Poiret, fasciné par la personnalité de Nijinsky et par les Ballets russes de Diaghilev, qui, en 1909, triomphent au Châtelet à Paris dans Shéhérazade, avec leurs costumes souples, leurs couleurs éclatantes et leur érotisme oriental. Poiret, donnera en 1911 une fête persane où les femmes portent des sarouels, des tuniques évasées et bigarrées…

Le sarouel est, depuis quelques années, réinterprété par les créateurs de mode tels que Marc Jacobs (2007), Stefano Pilati (YSL 2007), Jean-Paul Gaultier (Hermès 2008) ou Roberto Tisci (Givenchy 2008).

Sarouels chez YSL 2007

Hermes & Givenchy 2008


Classé dans:Mode, ,

3 Responses

  1. isis dit :

    J’adore les sarouels !! j’en porte souvent et le soir l’hiver chez moi !
    sarouel est égal à repos !!!

  2. Ce serait sympa de voir la petite merveille portée 😉

  3. Lee Oliveira dit :

    Lovely sunglasses!
    LOx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :