Caro Fashionews

LE KHOL « كحل » VERITABLE

Vous connaissez toutes le khôl de Guerlain.

Cette marque nous a fait découvrir ce produit « exotique ».

Terracotta Khôl - poudre libre - Guerlain

On veut toutes les mêmes yeux que Natalia Vodianova!

________________________________________________________________________________________________

Origines

________________________________________________________________________________________________

Le khôl est un mot d’origine arabe كحل

Il est une poudre minérale autrefois composée principalement d’un mélange de plomb sous forme de galène (ou de malachite), de soufre et de gras animal, utilisée pour maquiller et/ou soigner les yeux.

Si le khôl est aujourd’hui utilisé (sans plomb toxique) en tant que cosmétique pour souligner le tour de l’œil, il semble avoir autrefois surtout eu un objectif médicinal. Il a même peut-être été le premier antibiotique composé de molécules chimiques synthétisées par l’homme, il y environ 4000 ans.

Les Égyptiens l’utilisaient en tant que collyre pour prévenir et soulager des infections oculaires, et peut-être aussi pour protéger les yeux des fortes réfractions de la lumière du désert. Le pharaon et ses sujets semblent avoir été également conquis par l’effet esthétique que conférait le khôl à leur regard, et femmes et hommes l’utilisaient pour se maquiller. On en trouve de nombreux exemples dans l’iconographie égyptienne antique.

Au fil des siècles, le khôl a continué à être utilisé par les Arabes et les Berbères.

________________________________________________________________________________________________

Composition

________________________________________________________________________________________________

Les recettes traditionnelles de cette poudre varie de l’Irak au Maroc, chaque région et chaque famille ayant ses propres recettes et variations.

L’une des recettes classique consistait à mélanger en proportions égales du sulfate de cuivre, de l’alun calciné, du Zenjar.

Cette recette de base, entièrement minérale, est sans contre-indication pour la santé aux doses utilisées pour se maquiller. Cependant, chaque région a ses traditions et chaque femme ses petits secrets de fabrication. Selon l’humeur, sont également pilés dans le mélange des plantes et d’autres minéraux totalement ou partiellement carbonisés : noyaux de fruits (dattes, olives), condiments (gingembre, poivre noir, clous de girofle), coraux, perles, etc.

Autrefois, le nec plus ultra, c’était le « noir de chauve-souris ». Ames sensibles s’abstenir, l’animal était plongé vivant de l’huile bouillante et ses restes carbonisés pilés dans le mélange de base… Aujourd’hui ces pratiques barbares (on pensait que la chauve-souris constituait un soin pour les yeux parce qu’elle se déplace dans l’obscurité !) n’ont plus cours.

Pour rendre le khôl plus facile à appliquer, certaines femmes y ajoutent une goutte d’huile d’olive (se pratique au Maroc) mais il peut aussi s’agir de graisse animale ou d’origine synthétique (par exemple vaseline)…

________________________________________________________________________________________________

Fabrication

________________________________________________________________________________________________

En Afrique du nord le khôl est une affaire féminine. Traditionnellement, il doit être préparé, durant une journée sans nuage, par une femme ménopausée.

La recette de base n’a guère varié depuis des millénaires. Un morceau de roche d’antimoine est fortement chauffé jusqu’à le rendre cassant. Il est ensuite pilé dans un mortier, de préférence en cuivre. La poudre obtenue est mélangée à de l’eau ou à un hydrolat de rose, par exemple. Cette pâte est séchée au soleil puis pilée à nouveau. Le processus de pâte séchée au soleil puis pilée au mortier est répété jusqu’à une dizaine de fois. La poudre est ensuite passée dans un fin tamis en tissu.

A noter que l’on trouve dans cette méthode rien moins que trois conservateurs naturels pour le produit:

  • la chaleur intense du feu qui tue les bactéries
  • le cuivre, cet oligo-éléments aux vertus fongicides et bactéricides
  • et l’exposition au soleil également assainissante

________________________________________________________________________________________________

Couleurs

________________________________________________________________________________________________

  • noir
  • gris

________________________________________________________________________________________________

Accessoires

________________________________________________________________________________________________

Une fois tamisée, la poudre de khôl est conservée dans un petit pot appelées Mekhal. Ces fioles étaient fabriquées dans des matières aussi diverses que le verre, le plomb, le cuivre, l’argent ou l’or pour les plus riches… le Mekhal étant considéré comme un accessoire de luxe. Quelle que soit la matière utilisée, les pots à khôl sont toujours de véritables œuvres d’art. Leur bouchon se termine par un bâtonnet qui trempe dans la poudre. Ce dernier ne doit en aucun cas être utilisé pour appliquer le khôl comme on le croit parfois, car cela pollue le produit.

Les femmes orientales ne pratiquent jamais de la sorte. Elles utilisent un bâtonnet en bois lisse, le mirwed, qu’elles veillent à nettoyer (savon et rinçage à l’eau courante, par exemple) et à laisser sécher après chaque utilisation. Par mesure d’hygiène, le mirwed est personnel. On ne le prête pas, même à sa meilleure amie !

________________________________________________________________________________________________

Application

________________________________________________________________________________________________

Faire glisser le bâtonnet imprégné de khôl sur la paupière inférieure en la tirant vers l’extérieur, les yeux clos de préférence, pour que le fard s’estompe et donne aux yeux un aspect velouté. Il s’agit là de la méthode traditionnelle où la poudre est déposée à l’intérieur de l’œil. Elle a généralement une excellente tenue. Par contre, cette application demande un peu d’entraînement!

Vous pouvez aussi utiliser le khôl pour tracer un trait sous ou sur la paupière à la manière d’un crayon ou d’un eyeliner mais, dans ce cas, la tenue est moins longue. L’utilisation estompée en guise d’ombre à paupières à l’aide d’un coton-tige donne aussi de bons résultats.

Ramené du souk de Marrakech

Classé dans:Beauté,

One Response

  1. Mia dit :

    Ce khôl est superbe mais pas pratique pour les porteurs de lentilles 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :