Caro Fashionews

Christophe Josse fait partie désormais de la haute-couture

La haute couture est passée de 24 maisons en 1987, à 22 en 1980, et à 11 pour les collections printemps-été 2011. Aujourd’hui 11 maisons possèdent le label haute couture: Adeline André, Anne-Valérie Hash, Chanel, Christian Dior, Franck Sorbier, Givenchy, Jean-Paul Gaultier, Maurizio Galante et Stéphane Rolland. Et le 7 janvier 2011, Christophe Josse et Gustavolins ont été admis dans le cercle fermé de la haute couture après avoir été « membre invité » pendant de nombreuses saisons.

Christophe Josse

Après des études d’histoire de l’art et de stylisme, Christophe Josse entre chez Louis Féraud où il assiste le maître pendant trois ans. En 1989, il intègre le studio haute couture chez Torrente. Très vite, il devient le premier assistant de Rose Torrente-Mett, puis son directeur de studio haute couture et prêt-à-porter de luxe. Après le départ de la créatrice en février 2003, il assume seul la direction artistique de la collection haute couture automne-hiver 2003-3004.

En février 2004, il quitte la maison du rond-point des Champs-Elysées pour assumer une mission de consultant artistique pour l‘un des plus grands groupes textiles chinois : Hempel International.

En juillet 2005, il présente avec le soutien d’un groupe de presse Japonais sa première collection couture éponyme. Désormais, il se consacre à sa maison et propose une mode intemporelle et féminine, non formatée, qui ne serait plus seulement collée aux tendances mais répondant au besoin du quotidien, tout en conservant l’image précieuse et sophistiquée, dynamique et moderne, qu’il se fait de la femme. Il présente depuis ses collections en tant que « membre invité » de la Fédération Française de la Couture.

Pendant plus de quinze ans, Christophe Josse s’est attaché à créer des collections fidèles à l’esprit d’une maison de haute couture. Il cultive les contrastes, allie tradition et air du temps, développe sa spontanéité tout en restant proche du quotidien. Il veut séduire, avec une collection de couture et de prêt-à-porter qu’il souhaite féminine, dynamique et accessible. Loin d’un produit formaté, identique, il veut proposer une réelle simplification élégante inspirée de ses collections couture.

Depuis fin 2007, le couturier reçoit sa clientèle dans des salons, cosy, lumineux et fonctionnels de 150 m2 à Paris.

« Cette nouvelle adresse m’apporte sérénité et quiétude » indique le couturier, heureux de cet écrin situé dans un quartier de shopping parisien qui lui permet de « ne plus être enfermé dans ma bulle et d’être en contact avec la vie, car ici quand vous traversez la rue, vous pouvez rencontrer des gens sur cet axe de passage ».

Christophe Josse dans sa boutique - 231, rue Saint Honoré - Paris

Haute couture printemps-été 2009

Collection printemps-été 2011

Christophe Josse, roi de la délicatesse, a présenté au Palais de Tokyo une collection « fragile, légère et fraîche », selon ses mots, mais aussi plus contemporaine que les précédentes, qui a été vivement applaudie.

Robe plastron

Longue robe noire

Son adoubement comme membre permanent de la couture semble avoir insufflé une bonne dose de confiance à ce créateur «d’habitude toujours inquiet».

«C’est exaltant et ça donne enthousiasme et énergie aux ateliers», a-t-il confié en coulisses, évoquant des «perspectives d’avenir très lumineuses».

Davantage de court (y compris la mini-robe de mariée) mais aussi du long à jupe plissée transparente. Beaucoup de blanc encore, mais aussi des couleurs dont l’énoncé fait rêver : «beurre frais, lilas, gorge de pigeon, ciel anglais».


En savoir plus

L’appellation « haute couture » est juridiquement protégée et attribuée selon des critères qualitatifs et quantitatifs (modèles exclusifs sur mesure, travail réalisé à la main, effectifs minimum…). La haute couture, appellation exclusivement parisienne et chroniquement déficitaire, a perdu la moitié de ses acteurs depuis une dizaine d’années. Mais la part de rêve qu’elle génére reste la meilleure garantie de sa pérenité, l’image des maisons étant liée aux ventes des produits les plus lucratifs (cosmétiques, parfums, accessoires…).

Quand on parle de haute couture, la création prime sur l’argent, se plaisent à répéter les maisons, qui se gardent de révéler les investissements engloutis dans l’élaboration d’une collection ou l’organisation d’un défilé. Mais certaines maisons doivent renoncer à défiler, l’organisation d’une présentation et la réalisation des modèles – qui pour beaucoup ne se vendent pas – pouvant engloutir plusieurs millions d’euros.

Boutique
231 rue Saint Honoré – 75001 Paris
Site officiel

Classé dans:Mode,

4 Responses

  1. Margaux dit :

    Ce qu’il créé est somptueux ! et quel coup de crayon ! J’adore sa première illustration 🙂

    Bonne journée,
    M.

  2. j’ai adoré sa collection… je trouve qu’il a énormement de talent!!!
    Il a bien mérité sa place de memre permanent a la chambre syndicale de Haute Couture…..
    Décidément cette fashion week en a révélé plus d’un…. (vauthier et simoens ont fait du beau boulot aussi… )
    http://mademoiselleandcomag.wordpress.com/2011/01/31/interview-de-pauline-darley-ou-une-photographe-au-talent-explosif/

  3. Irina dit :

    C’est un Monde vraiment féerique … il me fais rêver et à ce propos, voici un reportage qui décrit vraiment cette atmosphère singulier…. http://youtu.be/M4RZz00A_NY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :