Caro Fashionews

Swiss success story

Eboutic.ch est l’histoire d’une success story suisse. La société a été créée il y a 4 ans par Laure de Gennes et Arthur Dauchez.

Laure de Gennes, co-fondatrice d'eBoutic

Arthur Dauchez, CEO d'eBoutic

Depuis, la société s’est rapidement imposée en leader suisse des ventes privées sur Internet, affichant une croissance organique annuelle supérieure à 100%. Employant 50 personnes et visant un chiffre d’affaires de CHF 35 millions pour 2011, Eboutic.ch compte plus de 800’000 membres qui, en 2010, se sont vus proposer des produits de quelque 300 marques, dont ses principaux partenaires : Converse, Puma, Levis, Philips, Alessi et autres.

Ventes en cours

Dernière innovation de la société – un shop sur Facebook (lire interview à ce propos) qui permet de commander directement depuis Facebook.

Cette réussite n’est pas une surprise, car les deux fondateurs d’Eboutic.ch, Arthur Dauchez et Laure de Gennes, avaient toute l’expérience et les talents nécessaires. Entrepreneur dans l’âme, spécialiste des nouvelles technologies, Arthur Dauchez avait déjà connu le succès avec VisioWave SA, en 1998. Alors que Laure de Gennes avait été directrice commerciale dans les télécoms, chez Orange et SFR notamment.

Eboutic.ch cherchant à étendre ses activités, ses deux fondateurs ont recherché un nouveau partenaire. Assez rapidement, ils ont trouvé un terrain d’entente avec le Groupe Maus Frères. « Nous avons de fortes affinités avec ses dirigeants, avec qui, même si la taille de nos deux entreprises n’est pas comparable, nous partageons nombre de valeurs. Dans un climat de grande confiance réciproque, nous sommes très facilement tombés d’accord » souligne Laure de Gennes.

Enseignes du groupe Maus Frères

Jean‐Bernard Rondeau, secrétaire général de Maus Frères, d’expliquer: « En vérité, nous n’achetons pas Eboutic.ch, mais nous nous assurons le savoir‐faire confirmé d’un pur « player » de la vente sur Internet. Notre prise de participation chez Eboutic n’est donc pas uniquement une acquisition de chiffre d’affaires, mais un axe stratégique de développement, dont nous entendons faire profiter nos enseignes suisses, dans une vision à long terme. »

Didier Maus, président du groupe familial, ajoute pour sa part que « le Groupe Maus Frères a une stratégie claire. Il entend encore renforcer son leadership dans ses activités de distribution de détail en Suisse et concentre ses efforts et investissements dans les domaines où il est déjà l’un des leaders du marché, à savoir les chaînes Manor, Jumbo, Fly et Athleticum. Mais, en parallèle, nous entendons aussi poursuivre notre développement international et, après avoir relancé les marques Lacoste et Aigle, étoffer encore notre portefeuille de marques réputées, comme nous l’avons fait en prenant le contrôle de Gant, en 2008. »

De son côté, le Groupe Maus annonce un chiffre d’affaires global 2010 de près de CHF 5,3 milliards réalisé avec le concours de quelque 22’000 personnes, dont 13’000 employées en Suisse.

Classé dans:Swiss made, ,

3 Responses

  1. ernø dit :

    Bravo pour ces toutes ces tuyaux en Suisse et ailleurs.

  2. Polly Perkins dit :

    pregnant? 😉 sorry, ca me regarde pas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :