Caro Fashionews

Shopping communautaire

Olga Castellani est la fondatrice de LooknBe.

«Un lieu d’échanges autour de l’apparence et du look.»

Vous vous demandez si votre petite robe est assortie à vos nouvelles chaussures ? Eh bien, demandez l’avis des membres de la communauté LooknBe pour être certain de ne pas commettre une faute de goût.

LooknBe a été sélectionné par TechCrunch The Europas pour figurer parmi les 56 candidats au trophée de la «Meilleure start-up européenne». Depuis son ouverture en octobre dernier, LooknBe a connu une croissance exponentielle et le Facebook du look français comptabilise aujourd’hui plus de 55 000 membres.  Le réseau est maintenant présent dans cinq pays européens, avec l’objectif de répondre de manière locale et internationale aux demandes des membres des communautés sur toutes les questions concernant leur look. Un tel sujet peut paraître superficiel, mais il demeure quand même une préoccupation première pour de nombreux européens.

L’équipe

 

Interview d’Olga Castellani (Le Quotidien de Paris)

Quel est l’objectif de LooknBe et comment vous est venue l’idée de créer un réseau social autour du look ?

LooknBe a pour objectif de répondre à toutes les questions  que l’on peut se poser devant un miroir. Tout le monde, à un moment ou à un autre, se pose une question devant sa glace : «Suis-je bien habillé ? Ce vêtement est-il adapté à ma coiffure ?» Il est très difficile d’avoir un retour objectif car les proches veulent toujours nous faire plaisir et il est surtout difficile d’avoir un retour instantané. Donc, j’ai eu l’idée de créer un endroit qui permet de se retrouver lorsque l’on se pose des questions sur son apparence. L’idée étant d’avoir suffisamment de monde pour obtenir une réponse presque instantanément, sans avoir besoin d’attendre une semaine… Le plus difficile était de pouvoir créer une énorme communauté susceptible de répondre très rapidement à toute demande d’un membre. J’ai eu cette idée tout naturellement à l’issue d’une journée de shopping avec mon mari : nous étions à une terrasse en train de regarder les gens passer et j’ai remarqué une fille très jolie, qui n’était pas très bien habillée. J’ai trouvé cela vraiment dommage car, avec un minimum d’efforts, elle aurait vraiment pu être superbe ! Finalement, on a ainsi pu prendre conscience que les gens ne se regardaient pas forcément de la même manière que les autres les percevaient. Nous avons donc eu l’idée de créer un lieu d’échanges autour de l’apparence et du look.

Qui sont vos utilisateurs ?

C’est vraiment le grand public, une moyenne d’âge de 18 à 35 ans, 40% d’hommes et 60% de femmes. Nous avons des utilisateurs irréguliers qui viennent solliciter un conseil de temps en temps. Nous avons aussi des utilisateurs plus fidèles qui viennent régulièrement demander des conseils sur leurs achats, surtout entre 20 et 30 ans, et ils recherchent de l’aide sur leurs choix. En dessous, chez les moins de 20 ans, il y a beaucoup de questions d’ordre plus physique, comme : «Est-ce que je suis beau ?»

Quel est votre modèle économique ?

Le service de coaching de base est gratuit, puisqu’il émane des membres de la communauté. Maintenant, nous allons introduire une nouvelle fonction qui permettra aux professionnels de l’image de se faire remarquer : stylistes, maquilleurs, relookeurs… Ce sont des gens qui n’ont pas une très bonne visibilité sur Internet, parce que ce sont des métiers assez jeunes. Nous allons leur permettre d’être davantage visibles auprès de nos membres. C’est une première source de revenus. À côté, nous allons évidemment signer des partenariats avec des marques de vêtements, puisque nous avons une communauté qui est forcément intéressée par l’univers du vêtement. Les marques sont déjà très intéressées à l’idée de signer un partenariat avec LooknBe dans un esprit de shopping social.

Vous êtes la première au monde à vous être lancée dans ce concept. Un site vient d’être créé sur le même principe aux États-Unis. Où en êtes-vous de votre internationalisation ?

Nous avons été les premiers à lancer le concept visant à proposer des réponses quasiment instantanées sur tout ce qui concerne le look. Effectivement, un site a été créé presque au même moment aux États-Unis, mais sur le principe des questions-réponses. À côté, nous avons introduit d’autres fonctionnalités, comme l’intervention d’experts qui proposent du contenu éditorial à travers des fiches pratiques sur toutes les questions que l’on peut se poser. Chaque semaine, un expert de la mode répond aux questions de nos membres. Nous décryptons le look d’un membre chaque semaine et nous proposons toutes les adresses où l’on peut trouver ses vêtements. A ce jour, nous avons plus de 55 000 membres et notre nouveau pari est de nous imposer à l’international. Nous avons lancé un site en Italie et en Angleterre le mois dernier. Nous venons de lancer un site en Espagne et nous arrivons maintenant en Russie. Mon objectif étant de développer la communauté internationale avec du contenu local dans chaque pays. Évidemment, une Italienne va vouloir avoir un avis d’une autre Italienne, et non pas d’une Russe ou d’une Anglaise puisque les modes sont différentes.

 

Classé dans:Mode,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :