Caro Fashionews

Un très bel objet

Son petit nom – Voyage d’Hermès – nouvelle fragrance imaginée par Jean-Claude Ellena.

Vaporisateur à emporter ou vaporisateur à poser – le nouveau flacon conçu par Philippe Mouquet est inspiré d’une petite loupe de voyage.

Emblématique de la maison, le clou de selle Hermès qui marque son centre de gravité est le point d’équilibre et de stabilité du flacon en même temps que l’axe de ses déplacements. Pour la variation Parfum, ce flacon-objet s’habille d’un nouveau contraste. L’étrier couleur argent s’articule autour d’un flacon de verre noir. Sur l’étui au motif de la toile chevrons, le bolduc de la maison passe également au noir, souligné de la mention « Parfum ».

Illustration de Moebius

Caractéristique – une signature ambrée… une merveille !

Jean-Claude Ellena et Philippe Mouquet

Classé dans:Beauté, , ,

Jean-Claude Ellena – number 18

L’atelier des parfums Hermès se situe à Cabris sur les hauteurs de Grasse. L’activité de parfumerie de la maison Hermès débute en 1951 avec l’Eau d’Hermès composée par Edmond Roudnitska. 10 ans plus tard naîtra Calèche, premier parfum féminin. Jean-Claude Ellena en est le parfumeur depuis 2004.

«Je suis un illusionniste», confie Jean-Claude Ellena. Face à un carrousel contenant quelque 200 flacons de matières premières, il en choisit un aux effluves synthétiques, imbibe une mouillette, puis une autre, les associe, et concocte ainsi l’odeur de la fraise, comme par magie. «Lorsque vous dégustez ce fruit, ce sont 400molécules différentes qui montent à votre cerveau pour lui indiquer qu’il s’agit d’une fraise,explique-t-il. Je cherche à reproduire le même effet avec de moins en moins d’éléments. C’est mon jeu en parfumerie. Alors que mes confrères peuvent jongler avec 1000matières différentes, je ne cesse de réduire ma palette.»

La gamme des parfums Hermès est restreinte et éternelle – Hermessence (destinée exclusivement aux magasins Hermès), Cologne (créée en 2009 pour développer une gamme autour de l’inimitable Eau d’Orange Verte créée il y a plus de 30 ans), Parfums-Romans (Calèche, Equipage, Eau de Merveilles, Terre d’Hermès, Voyage d’Hermès), Parfums-Jardin.

Jean-Claude Ellena est né à Grasse (Côte d’Azur), d’un père parfumeur. Il a débuté à l’âge de 16 ans chez Chiris avant de rejoindre l’école Givaudan de Parfumerie en 1968 à Genève. Il a réalisé de nombreux parfums à succès parmi lesquels First (1976) pour Van Cleef & Arpels, l’Eau parfumée (1992) pour Bulgari ou Déclaration (1998) pour Cartier. Il devient le parfumeur exclusif de la maison Hermès en 2004.

«Au départ, j’étais quelque peu effrayé par la mission et, six mois plus tard, je me sentais comme un poisson dans l’eau. Il faut dire qu’on n’est pas chez L’Oréal! A ma connaissance, il s’agit d’ailleurs de la seule maison dont l’ensemble du portefeuille, lancé depuis L’Eau d’Hermès en1951, soit toujours en vente. Nos parfums sont créés pour durer. On n’est pas dans l’éphémère ni sur un tempo calqué sur les collections de prêt-à-porter.»


«Je suis contre l’enfermement et, parallèlement, je rêvais d’intégrer une maison pour me concentrer sur la création et me débarrasser de toutes les tracasseries liées au métier en free-lance, explique-t-il. First, de Van Cleef & Arpels, qui a été ma première grande création, s’est révélé être le dernier jus de l’histoire de la parfumerie lancé sans la moindre étude de marché. Je n’ai jamais été à l’aise avec le marketing et ses concepts, qui ont commencé à empoisonner le métier au milieu des années70. J’ai besoin de relationnel, d’irrationnel, de spontanéité pour créer.»

Pour Hermès, il a créé notamment la collection Hermessence (exclusivement vendue dans les magasins Hermès), la collection des Parfums-Jardin (Un Jardin en MéditerranéeUn Jardin sur le NilUn Jardin après la Mousson), Terre d’Hermès et deux nouvelles Colognes (Eau de pamplemousse rose et Eau de gentiane blanche) qui autour de l’Eau d’orange verte (la première Cologne Hermès créée par Françoise Caron en 1979) constituent désormais la collection des Colognes Hermès.

En 2010, il signe le nouveau parfum de la Maison : Voyage d’Hermès, lancé au mois d’avril.

Jean-Claude Ellena a publié aux Presses Universitaires de France en septembre 2007 la nouvelle version du Que sais-je ? consacré au parfum. Elle succède à la première parue en 1980 sous la plume d’Edmond Roudnitska, parfumeur et notamment auteur en 1951 de l’Eau d’Hermès, le premier parfum de la Maison éponyme.

Sa fille Céline Ellena est également parfumeusse.

Ses créations

Hermès:

  • Collection Hermessence (En exclusivité dans les magasins Hermès)
  • Un Jardin en Méditerranée (2003)
  • Un Jardin sur Le Nil (2005)
  • Elixir des Merveilles (2006)
  • Terre d’Hermès (2006)
  • Kelly Calèche (2007)
  • Un Jardin après la Mousson (2008)
  • Cologne Eau de pamplemousse rose (2009)
  • Cologne Eau de gentiane blanche (2009)
  • Voyage d’Hermès (2010)

Bulgari:

  • Eau Parfumée au Thé Vert (1992)
  • Eau Parfumée au Thé Vert Extrême (1996)

Les Editions de Parfums Frédéric Malle:

  • Angéliques sous la Pluie,
  • Cologne Bigarade,
  • Bigarade Concentrée,
  • L’Eau d’Hiver (2003)

L’Artisan Parfumeur:

  • L’eau du Navigateur (1980)
  • La Haie Fleurie du Hameau (1980)
  • Ambre Extrême (2001)
  • Bois Farine (2003)

Van Cleef & Arpels:

  • First (1976)
  • Miss Arpels (1994)

The Different Company:

  • Bois d’Iris (2000),
  • Bergamote (2004),
  • Osmanthus ( 2001),
  • Rose Poivrée (2001)

Divers:

  • Eau de Campagne (1974) pour Sisley,
  • Rumba (1988) avec Ron Winnegrad pour Balenciaga,
  • Globe (1990) pour Rochas,
  • Déclaration (1998) pour Cartier,
  • In Love Again (1998) pour Yves Saint Laurent,
  • Aromantic (1999) pour Decléor,
  • Bazar Femme (2002) avec Bertrand Duchaufour & Emilie Copperman pour Christian Lacroix,
  • Blanc (2003) pour Paul & Joe,
  • Colonia Assoluta (2003) avec Bertrand Duchaufour pour Acqua di Parma,
  • Emporio Armani Night for her (2003) avec Lucas Sieuzac pour Giorgio Armani,
  • Eau de Lalique avec Emilie Copperman pour Lalique


Jean-Claude Ellena témoigne de sa période free-lance lorsqu’il voguait d’une maison à l’autre. «J’avais concocté un nouveau parfum pour mon plaisir, en épurant tant sa composition qu’il ne comptait que 19 matières au final, se souvient-il. C’était une vision nouvelle. Pendant trois ans, je l’ai présenté aux plus grands dirigeants de la parfumerie. Rien à faire, cela ne cadrait pas avec leurs plans marketing. Et, finalement, c’est Bulgari qui l’a retenu, car personne ne maîtrisait le sujet dans cette maison. La discussion a seulement porté sur les émotions et le ressenti qu’il pouvait évoquer. Finalement, cette fragrance baptisée L’Eau Parfumée au Thé Vert a connu un si beau succès qu’elle a même inspiré CK One de Calvin Klein. Elle a également été à l’origine d’un tournant décisif dans ma carrière. J’ai décidé que c’en était fini des compromis, des cahiers des charges dictés par le marketing. Bien que, entre nous soit dit, j’ai toujours eu tendance àrépondre à côté des briefs de création qui me semblaient vides de sens.»

J’ai eu la chance de pouvoir découvrir en exclusivité le nouveau parfum « Un jardin sur le toit » – une odeur florale d’une grande subtilité ! Les dessins qui accompagnent le parfum sont magnifiques.

Sources
Le Figaro
Wikipedia

Laissez un commentaire

Classé dans:Portrait, , ,

Anciens articles

Points d’intérêt

J’écoute …